Joint de culasse HS - Voiture achetée il y a 10 jours
Problèmes juridique. N'hésitez pas à demander conseil ou faire part de votre expérience.

6 messages   •   Page 1 sur 1
Picazka
Nouveau Membre
Nouveau Membre
 
Messages: 14
Enregistré le: 06 Déc 2015, 15:51
Véhicule: 316i pack business
Code VIN: KP17077

Joint de culasse HS - Voiture achetée il y a 10 jours

par Picazka » 15 Déc 2015, 18:46

Hello tout le monde !


Bon ....

j'avais fait un poste il y a 1 semaine concernant une angoisse / inquiétude

Lors de mon achat, zéro fumée blanche, pas d'huile dans l'échappement,
la voiture a l'air nickel niveau mécanique

50 Bornes plus tard, je commence a avoir de la fumée
10 km en +, et je la gare, j'y touche plus, j'ai de l'huile dans l'échappement.

Je regarde le moteur, je met ma main, elle ressort noir

cata


Bref, pas besoin de vous faire un dessin mon joint de culasse est HS.
faire réparer ça pour 2000 euros alors que le véhicule m'en a couté 3, je vous dis pas comment j'ai la haine ...


Ma question :
Ne vaut il pas mieux racheter un bloc moteur à la casse d'un véhicule qui est accidentée et qui ne peut plus rouler mais le moteur est resté intact

ou vaut mieux faire les réparations ?

Sachant que pour l'instant je n'ai pas encore convaincu mon vendeur de reprendre la voiture.
J'essaye de jouer le vice caché mais pas sur qu'il ne disparaisse pas (c'était un particulier) *16*

Merci de vos conseils !

momar66
Membre actif
Membre actif
 
Messages: 249
Enregistré le: 25 Nov 2015, 19:23
Localisation: St Laurent de la salanque et alentour
Véhicule: Bmw (E60) 530d pack M
Code VIN: B630824

Re: Joint de culasse HS - Voiture achetée il y a 10 jours

par momar66 » 15 Déc 2015, 18:51

Ramene la ou tu l as acheter et reprend ton argent!
Si le vendeur ne veut pas te la reprendre tu fait marcher la protection juridique de ton assurance mais sachant cela le vendeur ne devrai pas tro t embeter avec depot de plainte pour escroquerie et expertise totale du vehicule

momar66
Membre actif
Membre actif
 
Messages: 249
Enregistré le: 25 Nov 2015, 19:23
Localisation: St Laurent de la salanque et alentour
Véhicule: Bmw (E60) 530d pack M
Code VIN: B630824

Re: Joint de culasse HS - Voiture achetée il y a 10 jours

par momar66 » 15 Déc 2015, 18:52

t aurai du la ramenai direct au vendeur sans reflechir le jour meme *16*

Picazka
Nouveau Membre
Nouveau Membre
 
Messages: 14
Enregistré le: 06 Déc 2015, 15:51
Véhicule: 316i pack business
Code VIN: KP17077

Re: Joint de culasse HS - Voiture achetée il y a 10 jours

par Picazka » 15 Déc 2015, 19:35

malheureusement ce n'est pas un garage
je le vois demain, c'est sur que si il veut bien me la reprendre je lui redonne direct et j'en achète une autre

et visiblement mon assurance me dit que le joint de culasse ne fait plus effet d'escroquerie ou vice caché
il y a plusieurs jurisprudences qui ont fait perdre les acheteurs vs les vendeurs sur ça ....

razor2
Membre actif
Membre actif
 
Messages: 122
Enregistré le: 04 Mar 2008, 17:11
Véhicule: 330d Touring E91
Code VIN:

Re: Joint de culasse HS - Voiture achetée il y a 10 jours

par razor2 » 21 Déc 2015, 09:17

Changez d'assureur.............. ²²9

Avatar de l’utilisateur
Diag-auto-occasion
Membre actif
Membre actif
 
Messages: 65
Enregistré le: 17 Nov 2015, 18:30
Véhicule: Bmw (e60) pack luxe
Code VIN: B630240

Re: Joint de culasse HS - Voiture achetée il y a 10 jours

par Diag-auto-occasion » 21 Déc 2015, 22:33

Picazka a écrit:malheureusement ce n'est pas un garage
je le vois demain, c'est sur que si il veut bien me la reprendre je lui redonne direct et j'en achète une autre

et visiblement mon assurance me dit que le joint de culasse ne fait plus effet d'escroquerie ou vice caché
il y a plusieurs jurisprudences qui ont fait perdre les acheteurs vs les vendeurs sur ça ....



Bonsoir,

L’article 1641 du code civil énonce que « le vendeur est tenu de la garantie à raison des défauts cachés de la chose vendue qui la rendent impropre à l'usage auquel on la destine, ou qui diminuent tellement cet usage, que l'acheteur ne l'aurait pas acquise, ou n'en aurait donné qu'un moindre prix, s'il les avait connus ».

La garantie contre les vices cachés est applicable que le vendeur soit professionnel ou non, que le contrat soit écrit ou non, que le bien soit neuf ou d’occasion et même à défaut du paiement par l'acheteur de la totalité du prix. Afin de bénéficier de la garantie contre les vices cachés, quatre conditions doivent être réunies :

le vice ou le défaut affectant le bien doit être grave ; il doit empêcher un usage normal du bien ou diminuer ses propriétés à tel point que l'acheteur ne l'aurait pas acheté ou en aurait offert un prix moindre s'il l'avait connu ;
le vice ou le défaut affectant le bien doit être caché ; il ne doit pas être décelable lors de la vente malgré les vérifications d’usage. Inversement, le vendeur n'est pas tenu des vices apparents, c'est-à-dire ceux qu'une personne de diligence moyenne aurait découverts en procédant à des vérifications élémentaires ;
le vice ou le défaut affectant le bien doit être antérieur à la vente même s’il s’est manifesté ultérieurement ; il ne doit pas être la conséquence d’une mauvaise utilisation du produit par l’acheteur. La preuve de l’antériorité du vice peut se faire par tout moyen (en pratique une expertise est souvent nécessaire) ;

l’action en garantie contre les vices cachés doit être intentée par l’acheteur dans un délai de deux ans à compter du jour où il a découvert l’existence du vice ou du défaut.

Lorsque les quatre conditions sont réunies, l’acheteur agissant devant une juridiction a deux possibilités :

rendre le produit acheté et se faire rembourser l’intégralité du prix ; c’est l’action rédhibitoire. Cette action n’est pas possible si le bien a été détruit car il doit être restitué en contrepartie du remboursement ;
conserver le bien et se faire indemniser par le vendeur d'une partie du prix en proportion de la perte de valeur qu'occasionne le vice caché ; c’est l’action estimatoire.
Dans les deux cas, le vendeur est tenu :

au versement à l’acheteur de tous les dommages-intérêts s'il connaissait les vices de la chose vendue, c'est-à-dire s'il était de mauvaise foi. La mauvaise foi est présumée lorsque le vendeur est un professionnel ;
au remboursement à l'acheteur des frais occasionnés par la vente (remboursement des pièces et de la main d'œuvre, frais de transport éventuels…) s'il ignorait les vices de la chose vendue, c'est-à-dire s'il était de bonne foi.

a+

6 messages   •   Page 1 sur 1

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Nous sommes le 18 Juin 2018, 20:18