Et si on parlais sécurité ?

12 messages   •   Page 1 sur 2   •   1, 2
Avatar de l’utilisateur
lifala
Membre Elite-Pro
Membre Elite-Pro
 
Messages: 5994
Enregistré le: 17 Fév 2014, 20:18
Localisation: Macon (71)
Véhicule: e39 540i bvm6 m62B44 1996
Code VIN: br90306

Et si on parlais sécurité ?

par lifala » 13 Mar 2014, 22:17

Salut les membres :D

J'ouvre ce poste pour parler sécurité en terme de mécanique automobile afin qu'on ce rappel tous ensemble des risque encourue lors de l'entretient ou de la réparation de nos autos.

Je vois trop de mauvaise habitudes, non port d'EPI (disqueuse sans lunette ni masque ... à coté de produit inflamable), de travaux sur cric...

Véhicule en circulation avec des pièce mécanique défectueuse ....

A la maison n'oublions pas la sécurité :)

Voici un petit document tirer du site de inrs que vous pouvez relire ici

Garages automobiles
Réparer et entretenir les véhicules en sécurité

Travail dans le bruit, les gaz d’échappement et la poussière, manutention des pièces lourdes… La prévention des risques d’accidents et de maladies professionnelles auxquels sont exposés les garagistes impose de prendre en compte l’aménagement des locaux et des postes de travail, l’équipement ainsi que l’organisation du travail.

On compte chaque année, 1 accident sur 20 salariés dans les ateliers de réparation et d’entretien des véhicules automobiles, un chiffre supérieur à la moyenne nationale (1 accident pour 23). Les manutentions manuelles, les accidents de plain-pied, les chutes de hauteur et l’utilisation d’outils à main sont les principales causes d’accident.
Principaux risques dans les garages automobiles

Les employés des garages sont concernés par :

Les risques liés à l’activité qu’ils doivent réaliser et à l’équipement utilisé : risque d’écrasement au cours des réparations pour le mécanicien, contact avec des peintures toxiques pour les peintres, risque de coupure avec la disqueuse pour le carrossier…
Les risques liés à l’environnement de travail et à l’aménagement des locaux : chutes et glissades dans des locaux encombrés, chutes d’objets depuis un engin de levage, atmosphère empoussiérée du fait de l’absence de zone dédiée ponçage, efforts physiques répétés pour déplacer les voitures dans des locaux exigus, exposition au bruit et au froid…
Les risques liés à l’organisation du travail : charge de travail élevée, manque de formation des salariés aux risques rencontrés, manque d’information, risques liés à la coactivité (interférence entre plusieurs activités dans le garage)…

Prévention des risques chimiques dans les garages

Les travailleurs des ateliers de mécanique, carrosserie ou peinture peuvent également être exposés à des substances dangereuses, essentiellement par contact cutané ou par inhalation, lors :

de la manipulation de carburant (l’essence contient notamment du benzène, substance cancérogène),
des tests de moteurs (émission de poussières, de gaz nocifs, voire toxiques),
des opérations de ponçage (émission de poussières),
des opérations de dégraissage en fontaine à solvant (effet desséchant, voire irritant sur la peau, effet sur le système nerveux, certains solvants sont des cancérogènes suspectés),
des travaux mécaniques (contact avec de l’huile, ou de la graisse de moteur usagée),
des activités de carrosserie (certaines peintures et laques contiennent des substances à l’origine de réactions allergiques, comme l’asthme).

Le risque d’incendie et d’explosion n’est pas à négliger du fait de la manipulation de carburants et de solvants.
Prévenir les risques professionnels dans les garages

L’employeur est tenu de réaliser une évaluation des risques auxquels peuvent être exposés les salariés en les associant à cette démarche. Pour être efficace, cette évaluation doit prendre en compte l’ensemble des phases de travail, y compris les interventions de dépannage, les essais routiers, les opérations de nettoyage, de stockage…

En fonction des risques identifiés, des mesures de prévention devront être mises en œuvre. Fondées sur le respect des principes généraux du Code du travail, elles viseront en priorité à éviter les risques (par exemple, éviter les manutentions manuelles en utilisant des aides mécaniques) ou à défaut, à mettre en place des mesures de protection collective (ventilation générale, outils de travail avec aspiration intégrée…)

Une démarche de prévention permet d’agir sur plusieurs dimensions :

L’organisation du travail : répartition des tâches entre les employés, anticipation des livraisons des pièces de rechange, définition d’une politique d’entretien et de maintenance des machines et outils, procédures de nettoyage des locaux (proscrivant l’utilisation des soufflettes), formation du personnel aux risques rencontrés, accueil des apprentis…
La conception et l’aménagement des locaux : pose de revêtements de sol non glissants, séparation des zones de stockage et des zones de circulation, pose de garde-corps en hauteur, délimitation des zones de travail polluantes avec ventilation adaptée (cabine de peinture, zone de ponçage…), traitement acoustique de parois…
L’équipement de travail : choix d’outillage sécurisé et de machines conformes à la réglementation, dans la mesure du possible priorité donnée aux outils non vibrants et peu bruyants, vérifications périodiques (ponts, compresseur, ventilation…), mise à disposition d’aides à la manutention et au levage (chariots, rolls, ventouses, palans, tables élévatrices, pont…), installation de dispositifs d’aspiration localisée des polluants (récupérateur de gaz branché sur les ports d’échappement, ponceuse à bras aspirant…).

Quand des risques résiduels persistent, le port d’équipement de protection individuelle (gants, masque, lunettes, chaussures de sécurité, protections antibruit) est nécessaire. Le respect des mesures d’hygiène individuelle et collective s’impose, par ailleurs : lavage des mains avec des savons professionnels, changement des tenues de travail souillées, nettoyage quotidien des postes de travail…


A la maison on ne pense pas forcément être en danger, mais un disque de disqeuse qui pète ça arrive, un copeau dans l’œil, la poussière que l'on respire, les produits que l'on utilise sans gant ... Mauvaise utilisation des outils, travail dans la précipitation... Les risques sont nombreux.

Je ne fais pas partie des plus sécuritaire, je ne viens pas donnée l'exemple et espère apprendre de vous afin de ne pas me retrouver dans une mauvaise situation.

Cela peu paraître sans intérêt pour certain mais pour ceux qui comme moi bricole tous les jours, depuis plusieurs années doivent bien connaître les risque encourue pour les avoir frôler, subit, s'en tirer ou avoir des séquelles.

Je vous invites donc à venir parler de ce que vous avez vécus, les erreurs que vous avez commise, pour que chacun puisse éviter tout débordement qui pourrais lui coûter des problème de santé.


**/2

Avatar de l’utilisateur
djcharlejean
Membre Assidu
Membre Assidu
 
Messages: 626
Enregistré le: 31 Jan 2012, 15:18
Localisation: Deux-Sévre (79)
Véhicule: bmw (e46) 320 D Pack Luxe
Code VIN: ke74286

Re: Et si on parlais sécurité ?

par djcharlejean » 13 Mar 2014, 22:35

Nous au travail les EPI sont obligatoire ! chaussure de sécurité , lunette ,bouchon d'oreille si tu l'ai porte pas *16* un blam !

je suis dans la section peinture , vernis il y a des fois malheureusement je suis obligé d'enlever les gants pour nettoyer au diluant a main nue les petites pièces du pistolet et evidament sans masque ( je viens d'y pensé) car on n'a fini de peindre ... faire ça pendant une trentaines d'années *64*

au travail règle numéro 1 : La Sécutrité ! /*c4

et une fois chez nous à la maison je pense que nous avons tendance a oublier la sécurité *29*

Noobodyy
Membre actif
Membre actif
 
Messages: 98
Enregistré le: 11 Sep 2013, 13:34
Localisation: Calvados
Véhicule: Une prop' of course !
Code VIN:

Re: Et si on parlais sécurité ?

par Noobodyy » 13 Mar 2014, 23:10

Au boulot, les EPI permettent de protéger la santé ET la carrière. Pas question d'avoir un accident sans...

A la maison, c'est le minimum "pratique".

Les lunettes de protection pour le meulage, les gants dans de rares situation et les chandelles of course.

Mais les gants tiennent chaud, se déchirent (mapa) ou empêchent de correctement tenir les petits objets (textils, même les plus fins).
Le casque, ça tient chaud, ça passe difficilement, surtout en travaillant au sol sous la voiture.
Les chaussure de sécu, ce n'est pas automatique.


Voilà pour mon méa culpa, je plante un drapeau ici pour suivre la conversation **2

anselme
Nouveau Membre
Nouveau Membre
 
Messages: 3
Enregistré le: 16 Juin 2014, 11:35
Véhicule: Série 3 type 330
Code VIN:

Re: Et si on parlais sécurité ?

par anselme » 16 Juin 2014, 11:47

pour compléter sur les moyens de prévention des risques des garagistes : http://www.officiel-prevention.com/form ... dossid=340

Avatar de l’utilisateur
lifala
Membre Elite-Pro
Membre Elite-Pro
 
Messages: 5994
Enregistré le: 17 Fév 2014, 20:18
Localisation: Macon (71)
Véhicule: e39 540i bvm6 m62B44 1996
Code VIN: br90306

Re: Et si on parlais sécurité ?

par lifala » 16 Juin 2014, 12:00

Utilisez vous des gants ? Si oui lesquels.

Avatar de l’utilisateur
lifala
Membre Elite-Pro
Membre Elite-Pro
 
Messages: 5994
Enregistré le: 17 Fév 2014, 20:18
Localisation: Macon (71)
Véhicule: e39 540i bvm6 m62B44 1996
Code VIN: br90306

Re: Et si on parlais sécurité ?

par lifala » 12 Oct 2014, 20:19

rappelez vous qu'on en travail pas avec un cric.

http://www.ledauphine.com/france-monde/ ... sa-voiture

Avatar de l’utilisateur
pacorabat
Membre Premium
Membre Premium
 
Messages: 4108
Enregistré le: 25 Fév 2010, 10:42
Localisation: Lyon
Véhicule: ex 325ti Pack M / F650GS Dakar
Code VIN: FV39857

Re: Et si on parlais sécurité ?

par pacorabat » 13 Oct 2014, 08:22

Putain ! **//6

Et celui-là aussi, à cause de l'oubli du frein à main : http://www.ledauphine.com/drome/2014/10 ... us-son-4x4

Avatar de l’utilisateur
cricriportos
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 8807
Enregistré le: 28 Juin 2014, 00:25
Localisation: Bassin d'Arcachon
Véhicule: Bmw 328Ci E46, Jeep Cherokee XJ
Code VIN: JH33747

Re: Et si on parlais sécurité ?

par cricriportos » 13 Oct 2014, 08:56

**//6 **//6

Avatar de l’utilisateur
pacorabat
Membre Premium
Membre Premium
 
Messages: 4108
Enregistré le: 25 Fév 2010, 10:42
Localisation: Lyon
Véhicule: ex 325ti Pack M / F650GS Dakar
Code VIN: FV39857

Re: Et si on parlais sécurité ?

par pacorabat » 13 Oct 2014, 09:02

Et autre chose, en rapport avec le bricolage, mais celui non homologué : http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/ ... la-justice

Avatar de l’utilisateur
lifala
Membre Elite-Pro
Membre Elite-Pro
 
Messages: 5994
Enregistré le: 17 Fév 2014, 20:18
Localisation: Macon (71)
Véhicule: e39 540i bvm6 m62B44 1996
Code VIN: br90306

Re: Et si on parlais sécurité ?

par lifala » 13 Oct 2014, 10:07

Put... J'avais une clio modifié je suis bien content de pas l avoir vendu !
Modifié en dernier par lifala le 18 Oct 2014, 17:54, modifié 1 fois.

  Suivante
12 messages   •   Page 1 sur 2   •   1, 2

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Nous sommes le 05 Déc 2016, 19:40